lien vers le site de l'Equipe Conquis. Trois semaines après l'avoir adoptée, Grégory de Walque, délégué du Zénith Auderghem, club de futsal de Bruxelles, «ne (peut) plus se passer» de l'application made in France. Comme tout animateur d'équipe, il passait «un temps fou en mails et textos» pour convoquer son petit monde aux entraînements et aux matches. «Les gens ne répondaient pas tous, je ne savais jamais qui venait ou pas. Avec l'appli, les joueurs n'ont plus qu'à cliquer sur "oui" ou "non", les relances sont automatiques et tu peux activer une liste de joueurs occasionnels si besoin.» «On gagne aussi du temps pour informer le groupe sur la compo et la tactique, complète Nicolas Gérard, président de" />  lien vers le site de l'Equipe Conquis. Trois semaines après l'avoir adoptée, Grégory de Walque, délégué du Zénith Auderghem, club de futsal de Bruxelles, «ne (peut) plus se passer» de l'application made in France. Comme tout animateur d'équipe, il passait «un temps fou en mails et textos» pour convoquer son petit monde aux entraînements et aux matches. «Les gens ne répondaient pas tous, je ne savais jamais qui venait ou pas. Avec l'appli, les joueurs n'ont plus qu'à cliquer sur "oui" ou "non", les relances sont automatiques et tu peux activer une liste de joueurs occasionnels si besoin.» «On gagne aussi du temps pour informer le groupe sur la compo et la tactique, complète Nicolas Gérard, président de" />